Surveillance sanitaire en région Bourgogne et Franche-Comté. Point au 1er août 2013.

Publié le 2 Août 2013
Mis à jour le 30 juillet 2019

A la Une - Evolution de l'incidence et de la mortalité par cancer en France métropolitaine entre 1980 et 2012

Le réseau des registres des cancers Francim, les Hospices Civils de Lyon, l'Institut de veille sanitaire et l'Institut national du cancer viennent de publier une étude actualisée de l'évolution de l'incidence et de la mortalité par cancer en France.

- Incidence. En 2012, le nombre de nouveaux cas de cancers est estimé à 355 000 (200 000 chez l'homme et 155 000 chez la femme). Chez l'homme, le cancer de la prostate reste le plus fréquent (56 800 cas par an) devant celui du poumon (28 200 cas) et le cancer colorectal (23 200 cas). Chez la femme, le cancer du sein est le plus fréquent (48 800 cas), devant le cancer colorectal (18 900 cas) et le cancer du poumon (11 300 cas). - Décès par cancer. En 2012, ce nombre est estimé à 148 000 décès (85 000 chez l'homme et 63 000 chez la femme). Chez l'homme, le cancer du poumon se situe au premier rang des causes de décès par cancer (21 300 décès par an) devant le cancer colorectal (9 200 décès) et le cancer de la prostate (8 900 décès). Chez la femme, le cancer du sein est la première cause (11 886 décès par an) devant le cancer du poumon (8 700 décès par an) et le cancer colorectal (8 400 décès).- Tendances entre 1980 et 2012. Le nombre de nouveaux cas a considérablement augmenté (+107,6 % chez l'homme et + 111,4 % chez la femme). Le nombre de décès par cancer a également augmenté de 11 % chez l'homme et de 20,3 % chez la femme Ces augmentations s'expliquent en partie par l'accroissement de la population et son vieillissement. En s'affranchissant de ces deux effets, une augmentation du taux d'incidence et une diminution du taux de mortalité sont observées entre 1980 et 2012.

Des efforts de prévention doivent être maintenus et renforcés pour certaines tumeurs solides où une augmentation conjointe de l'incidence et de la mortalité sont observées comme le cancer du poumon chez la femme et le mélanome cutané chez l'homme.