Surveillance sanitaire en région Bourgogne et Franche-Comté. Point au 18 avril 2013.

Publié le 23 Avril 2013
Mis à jour le 30 juillet 2019

A la une -  Le nouveau calendrier vaccinal

Le calendrier vaccinal français est révisé chaque année, mais cette année le Haut Conseil de la santé publique a procédé à une remise à plat complète avec un double objectif :

  • assurer à tous les âges de la vie une protection optimale en n'administrant que le nombre d'injections vaccinales strictement nécessaire ;
  • rendre le nouveau calendrier plus facilement lisible et mémorisable, donc applicable.

Ainsi pour le nourrisson, le schéma vaccinal est simplifié en s'inspirant de l'expérience d'autres pays européens, avec 2 primo-vaccinations (au lieu de 3 auparavant) à 2 et 4 mois, avec rappel à 11 mois pour la diphtérie, le tétanos, la poliomyélite, la coqueluche et Haemophilus influenzae. Le vaccin contre la rougeole, la rubéole et les oreillons est désormais administré à 12 mois puis à 16-18 mois, accroissant son efficacité

Chez le jeune, les rappels sont prévus à 6 ans, puis entre 11 et 14 ans en ajoutant dorénavant la coqueluche à la diphtérie au tétanos et à la poliomyélite, plus le papillomavirus entre 11 et 14 ans pour les filles.

Pour l'adulte, les rappels sont préconisés à âge fixe (25 ans, 45, 65 ans, puis tous les 10 ans du fait de l'immunosénescence), ce qui facilite la mémorisation pour les patients et les médecins.

Dans le cadre de la semaine européenne du 20 au 27 avril, le ministère chargé de la Santé et l'Institut national de prévention et d'éducation pour la santé (Inpes) proposent différents documents sur ce nouveau calendrier que vous pouvez télécharger : http://www.semaine-vaccination.fr/documents_particuliers.html