Surveillance sanitaire en région Bourgogne et Franche-Comté. Point au 14 novembre 2013.

Publié le 15 Novembre 2013
Mis à jour le 30 juillet 2019

A la Une - Surveillance des maladies à caractère professionnel (MCP) en Franche-Comté

Le programme MCP s'appuie sur un réseau de médecins du travail volontaires qui s'engagent à signaler, lors de 2 campagnes de 2 semaines au cours de l'année, baptisées " Quinzaines MCP ", toutes les maladies qu'ils estiment être en lien avec le travail, de par leur connaissance du milieu professionnel. Ces maladies n'ont soit pas été déclarées, soit pas été reconnues par un régime d'indemnisation des maladies professionnelles au moment du signalement. En 2012, la région Franche-Comté participait à ce programme pour la sixième année consécutive. Parmi les 1196 femmes vues lors des " Quinzaines ", 118 présentaient au moins une MCP (taux de signalement de 9,9 %) ; parmi les 1281 hommes, 81 présentaient au moins une MCP (taux de signalement de 6,3 %). Ces taux en 2012 sont plus élevés qu'en 2011 (5,0 % et 4,9 % respectivement) mais restent inférieurs à ceux de 2010 (10,2 % et 8,2 % respectivement). Les affections de l'appareil locomoteur constituaient la pathologie la plus fréquemment signalée, avec une prévalence de 5,5 % chez les femmes et de 3,5 % chez les hommes. La souffrance psychique était la deuxième pathologie signalée avec une prévalence de 3,9 % chez les femmes (n=47) et de 1,6 % chez les hommes (n=21).Malgré une diminution régulière de la participation des médecins du travail de la région, observée au fil des années, l'année 2012 a été marquée par un taux de participation de 21 %, nettement supérieur à celui de 2011 (13 %). Néanmoins, il serait intéressant qu'un nombre plus important encore de médecins du travail participe à ces " Quinzaines MCP " pour obtenir des indicateurs plus précis en Franche-Comté, et notamment ceux des services inter-entreprises.