Surveillance de la légionellose en Auvergne et Rhône-Alpes. Bilan 2015.

Publié le 19 Janvier 2017
Mis à jour le 20 juin 2019

Ce point épidémiologique spécial présente les caractéristiques épidémiologiques des cas de légionellose déclarés en 2015 et domiciliés en Auvergne-Rhône-Alpes et les compare à celles observées aux cours des 5 dernières années dans la région et aux moyennes nationales. Eu égard au gradient ouest-est de l'incidence de la maladie, Auvergne- Rhône Alpes fait partie des régions les plus touchées par la légionellose. En 2015, si le taux d'incidence de la maladie montre une nette inflexion, se rapprochant du taux d'incidence moyen national, cette tendance reste à confirmer. Cette baisse a été observée dans presque tous les départements de la grande région. Les caractéristiques des personnes atteintes, en termes de sexe, âge, facteurs d'exposition et létalité, ont peu évolué et sont proches des moyennes nationales.

Année de publication : 19/01/2017