Surveillance sanitaire en Auvergne. Point épidémiologique au 2 avril 2015.

Publié le 7 Avril 2015
Mis à jour le 20 juin 2019

Fin de l'épidémie de grippe en France et région Auvergne

  • Tous les indicateurs diminuent
  • Le taux d'incidence des consultations pour syndrome grippal est passé sous le seuil épidémique en semaine 12 (France et Auvergne)
  • En France, environ 2,9 millions de cas sur les 9 semaines épidémiques (semaine 3 à 11)
  • En Auvergne, environ 60 000 cas sur les 10 semaines épidémiques (semaine 2 à 11)
  • La mortalité toute cause revient dans les valeurs attendues en France et en région

Focus sur la surveillance de la mortalité toutes causes (Semaine 12)La saison hivernale est marquée habituellement par une hausse de la mortalité, notamment chez les personnes âgées, mortalité suivie en routine à partir des données transmises par l'Insee dans le cadre du système de surveillance sanitaire des urgences et des décès SurSaUD® (InVS). La contribution de la grippe dans l'excès de mortalité hivernale est connue pour être importante chez les sujets âgés, même s'il est difficile d'en évaluer précisément la part.En France métropolitaine, depuis le début de l'épidémie de grippe (mi-janvier), la mortalité hivernale, toutes causes confondues (Insee : 70% de la mortalité nationale), est supérieure de 16% à la mortalité attendue, calculée à partir des huit années précédentes, soit un excès estimé à environ 16 000 décès. Cette augmentation de la mortalité concerne plus particulièrement les personnes de 65 ans ou plus et touche l'ensemble des régions.En Auvergne, l'excès de mortalité toutes causes confondues, estimé sur la même base entre les semaines 3 et 12 est de +26%, soit un excès estimé de 422 décès supplémentaires (Insee : 60% de la mortalité régionale). Ce taux se situe au 1er rang des régions métropolitaines.

Année de publication : 07/04/2015