Surveillance sanitaire en Auvergne. Point épidémiologique au 9 janvier 2014.

Publié le 10 Janvier 2014
Mis à jour le 30 juillet 2019

Actualités

Virus Chikungunya sur l'île de St Martin et en Martinique. Situation au 27/12/2013

Une circulation autochtone du virus Chikungunya a été mise en évidence sur l'île de Saint-Martin depuis la dernière semaine de novembre 2013 (semaine 48). Il s'agit de la première mise en évidence de circulation de ce virus dans la zone Amérique-Caraïbes. La Cellule de l'InVS en région (Cire) Antilles-Guyane et l'Agence régionale de santé (ARS) de la Guadeloupe ont immédiatement mis en place une surveillance épidémiologique et microbiologique. Les données de cette surveillance ont conduit à déclarer le passage en phase épidémique le 6 décembre, conformément au Programme de surveillance, d'alerte et de gestion du risque d'émergence du virus Chikungunya (Psage Chikungunya). De plus, face au potentiel d'introduction et de diffusion de la maladie à Saint-Barthélémy, en Martinique, en Guadeloupe et en Guyane, une surveillance renforcée des cas de Chikungunya a également été mise en place dans ces îles. Le 18 décembre, cette surveillance a permis de détecter 2 cas confirmés autochtones en Martinique et 1 cas en Guyane, importé de Martinique. Le 24 décembre un premier cas autochtone a été confirmé en Guadeloupe.Les informations épidémiologiques sur l'évolution de la circulation du virus Chikungunya dans la région Antilles-Guyane sont actualisées toutes les semaines par la Cire Antilles-Guyane et disponibles dans son point épidémiologique hebdomadaire.