Shift of the 2009-2011 measles outbreak from children to adults: an observational review at the University Hospital of Clermont-Ferrand, France

Publié le 2 December 2013
Mis à jour le 9 septembre 2019

In 2009-2011, 113 adult in- and outpatients with measles were referred to the University Hospital of Clermont-Ferrand (centre of France): 71 (62.8 %) needed hospitalisation, 31 had pneumonia, 29 diarrhoea, 47 liver enzymes elevation, 38 thrombopaenia, one encephalitis and there were no deaths. Nineteen cases occurred among healthcare workers and five of them were hospital-acquired. There were 92 unvaccinated patients. The 2011 peak of that measles re-emerging epidemic occurred when non-immunised adults were affected. (R.A.) Traduction du résumé : Une épidémie de rougeole sévit depuis 2008 en France, touchant particulièrement des adultes. Cet article décrit les caractéristiques cliniques et épidémiologiques de l'épidémie de rougeole parmi les cas adultes orientés vers l'hôpital universitaire de Clermont -Ferrand de 2009 à 2011. Les patients adultes (> 16 ans) présentant une rougeole biologiquement confirmée et orientés vers l'hôpital universitaire de Clermont Ferrand de 2009 à 2011 ont été décrits et tous les cas de rougeole notifiés aux autorités sanitaires locales du département desservant l'hôpital ont été enregistrés. De 2009 à 2010, l'épidémie a touché principalement des enfants appartenant à des groupes de gens du voyage. En 2011, l'épidémie s'est développée essentiellement dans la communauté, et en particulier chez les jeunes adultes. Au cours de la période d'étude (2009-2011), 376 cas ont été déclarés dans le département du Puy de Dôme : 160 enfants (42,6 %), 216 adultes (57,4%). Parmi les adultes, 113 (52,3 %) ont été orientés vers l'hôpital universitaire : 71 d'entre eux (62,8 %) ont dû être hospitalisés, 31 avaient une pneumonie, 29 une diarrhée, 47 une élévation des enzymes hépatiques, 38 une thrombopénie, 1 encéphalite. Aucun décès n'a été observé. Une exposition passée a été identifiée chez 30 patients (26,6 %) et 18 cas secondaires ont été comptabilisés (15,9%) ; 19 patients étaient des professionnels de santé ; 5 infections étaient nosocomiales. Sur 110 patients, 92 n'étaient pas vaccinés. Les patients non vaccinés étaient plus susceptibles d'être hospitalisés (p < 0,001) et d'avoir une pneumonie (p < 0,02). Cette épidémie de rougeole qui est réapparue en France en 2008 a atteint un pic en 2011 en touchant des adultes insuffisamment vaccinés. Ces résultats soulignent la nécessité d'une meilleure couverture vaccinale surtout chez les jeunes adultes et les professionnels de santé. (Traduction effectuée par la Cellule de Valorisation Editoriale - CeVE - de l'InVS)

Auteur : Corbin V, Beytout J, Auclair C, Chambon M, Mouly D, Chamoux A, Laurichesse H
Infection, 2013, n°. 6, p. 1157-61