Saturnisme. Le Rhône s'attaque au plomb.

Publié le 1 Mars 1996
Mis à jour le 5 juillet 2019

Une enquête épidémiologique, réalisée au niveau de quatre départements avec le soutien de la direction générale de la santé, a mis en évidence un problème de saturnisme infantile à Lyon, problème étroitement lié au type de logement des familles concernées (ancienneté qui révèle l'usage des peintures au plomb et vétusté). L'article décrit le dispositif de lutte et les actions de terrain mis en place par les instances concernées par l'enfant et sa famille (PMI, service de développement social), avec l'appui de l'association départementale d'éducation pour la santé du Rhône et l'association lyonnaise pour l'insertion par le logement. Une détermination précise de l'incidence du saturnisme par le dépistage, a permis de cibler une politique de relogement et une action d'éducation pour la santé auprès des familles. Un comité technique plomb initié par l'Etat a un rôle de coordination. Les premiers résultats sont présentés.

Auteur : Brialon T., Gourdol J.P., Wolfajler R., Berger A.
La Santé de l'homme, 1996, n°. 322, p. 4-7