Rapport d'investigation d'une épidémie de gastro-entérites aiguës d'origine hydrique à Pérignat-lès-Sarliève, Puy-de-Dôme. Juin-juillet 2010

Publié le 1 Mai 2011
Mis à jour le 10 septembre 2019

Le signalement d'une augmentation de cas de gastro-entérites aiguës (GEA) par le cabinet médical de Pérignat-lès-Sarliève fin juin 2011, associé à une pollution massive du réseau d'eau potable évoquaient une épidémie de GEA d'origine hydrique. Des investigations épidémiologique et environnementale ont été conduites afin de décrire l'épidémie, le comportement des cas vis-à-vis du recours aux soins et de confirmer l'origine hydrique. L'enquête environnementale a permis de décrire les circonstances d'apparition de la pollution dans le réseau d'eau et d'identifier les sources de contaminations potentielles. L'enquête épidémiologique (n=433 sujets) a confirmé l'association entre la survenue de GEA et la consommation de l'eau du robinet (RR=2 ; IC 95 % [1,3-3,9]) ainsi que l'augmentation de ce risque avec la quantité d'eau absorbée. Le taux d'attaque global observé était de 28 %. Un tiers des cas a consulté un médecin et l'automédication a été le moyen de prise de médicaments le plus fréquemment observé (40 % des cas). L'examen microbiologique des selles était positif à un seul pathogène, il s'agissait de Campylobacter jejuni. Des examens microbiologiques tardifs réalisés sur les échantillons d'eau ont montré la présence d'E. Coli producteurs de shigatoxines (STEC). Ce rapport a permis de formuler plusieurs recommandations concernant la sécurisation du système de production d'eau, l'amélioration de la détection et des méthodes d'investigations des épidémies d'infection d'origine hydrique. (R.A.)

Auteur : Daures M, Bellali H, Bidet G, Mouly D
Année de publication : 2011
Pages : 43 p.