COVID-19 : point épidémiologique en Auvergne-Rhône-Alpes du 4 février 2021

Publié le 5 Février 2021
Mis à jour le 05 février 2021

Points clés

  • En semaine 04 (du 25 au 31 janvier 2021), la circulation du SARS-CoV-2 en Auvergne-Rhône-Alpes est en légère baisse tout en restant à un niveau élevé et dans un contexte d’augmentation de la prévalence de virus plus transmissibles.
  • Alors que le taux de dépistage a progressé (+10%), le nombre de personnes nouvellement infectées est en baisse de 3,7% et le taux de positivité en baisse de 1,1 point. Les indicateurs virologiques en Auvergne-Rhône-Alpes : taux d’incidence (220/100 000) et taux de positivité (7,8%) restent supérieurs à la moyenne nationale (214/100 000 ; 6,7 %).
  • La baisse ou la stabilité des taux d’incidence concerne l’ensemble des départements de la région à l’exception du Cantal (+ 25%) et de l’Ain (+9%). La Drôme, l’Ardèche et l’Ain présentent les taux d’incidence et les taux de positivité les plus élevés. A l’opposé, la Savoie présente le taux d’incidence le plus faible de la région.
  • Le nombre de nouveaux signalements, de cas et de décès en ESMS poursuit sa baisse au niveau régional. Cependant, au niveau départemental, le nombre de cas confirmés a augmenté dans l’Ain, l’Allier et le Rhône.
  • En milieu hospitalier, le nombre de nouvelles hospitalisations diminue légèrement (- 4%) alors que les admissions en réanimation sont stables. Le taux hebdomadaire d’hospitalisation régional (18,3/100 000) reste à un niveau toujours très élevé et supérieur taux national (16,6/100 000). L’Allier, l’Ardèche, la Drôme et le Cantal présentent les taux d’hospitalisations les plus élevés de la région en semaine 04.
  • Un excès significatif de mortalité de niveau modéré est toujours observé en Auvergne-Rhône-Alpes, il est estimé (données non consolidées) à + 20 % de décès en excès en semaine 3. Le nombre de patients décédés à l’hôpital a augmenté de 5% en semaine 04 et 67% des personnes décédées avaient 80 ans ou plus.
  • Dans ce contexte de circulation élevée du SARS-CoV-2 et de l’émergence de variants à la transmissibilité accrue (suspicion de 13,5% de cas d’infections avec la mutation N501Y en Auvergne-Rhône-Alpes, selon les résultats provisoires de la deuxième l’enquête Flash menée le 27 janvier), l’adoption des gestes barrières et la limitation des contacts pour tous sont à renforcer pour lutter contre l’épidémie. En cas de symptômes évocateurs de COVID-19, il reste déterminant que chaque personne s’isole immédiatement et réalise un test diagnostique dans les plus brefs délais. L’outil numérique (TousAntiCovid) est utile pour renforcer les mesures de suivi des contacts et d’isolement rapide.
  • La campagne de vaccination s’est déployée en Auvergne-Rhône-Alpes à partir du 28 décembre 2020. Au 2 février, 181 042 personnes avaient été vaccinées (1 dose) contre la COVID-19 depuis le début de la campagne, représentant 2,3% de la population totale régionale, 14,5 % des plus de 75 ans et 42 % des résidents d’EHPAD et d’USLD.