COVID-19 : point épidémiologique en Auvergne-Rhône-Alpes du 18 février 2021

Publié le 19 Février 2021
Mis à jour le 19 février 2021

Points clés

En semaine 06 (du 8 au 14 février 2021), la circulation virale communautaire du SARS-CoV-2 en Auvergne-Rhône-Alpes reste élevée mais poursuit la lente diminution identifiée la semaine précédente. Dans la région, 14 704 nouveaux cas d’infection à SARS-CoV-2 ont été identifiés en semaine 6. Le taux de dépistage et d’incidence diminuent respectivement de -12% et -14% alors que le taux de positivité varie peu à 7,0% en semaine 06 et reste supérieur au taux national (5,9%). Les indicateurs de circulation virale sont les plus élevés en Ardèche, dans l’Ain, la Drôme et le Rhône avec cependant une hétérogénéité limitée entre départements.

L’impact hospitalier reste important avec notamment une augmentation de 9% des hospitalisations pour COVID-19 en réanimation/soins intensifs et de 13% des décès hospitaliers de patients atteints de COVID-19. Les nombres de nouvelles hospitalisations et de passages aux urgences pour suspicion de COVID-19 diminuent cependant, respectivement de -8% et -13%. Les taux d’hospitalisation sont en baisse dans tous les départements sauf l’Ain et la Savoie ; les taux les plus élevés sont observés en Ardèche, dans la Drôme, l’Isère, la Haute-Loire et le Rhône.

En semaine 06, 56,9% des tests de première intention positifs dans la région ont bénéficié d’un second test PCR de criblage permettant de suspecter la présence d’un variant avec une forte présomption. En Auvergne-Rhône-Alpes en semaine 06, 29,2% des cas confirmés testés pour la présence de variant correspondaient à une suspicion de variant 20I/501Y.V1 (émergence au Royaume-Uni, 37% en France) et 2,7% de variant 20H/501Y.V2 ou 20J/501Y.V3 (émergence en Afrique du Sud et au Brésil respectivement, 5% en France). Il existe une hétérogénéité importante entre départements.

Le nombre de cas rapportés en ESMS a diminué au niveau régional. Les actes SOS médecins pour suspicion de COVID-19 sont en légère baisse (-9%). Un excès significatif de mortalité toutes causes de niveau modéré est toujours observé en Auvergne-Rhône-Alpes en semaine 04 (estimé à +24%) et en semaine 05.

Au 16 février, 279 564 personnes avaient été vaccinées contre la COVID-19 (au moins une dose) depuis le début de la campagne de vaccination en Auvergne-Rhône-Alpes (représentant 3,5% de la population totale régionale) dont 51 582 résidents en Ehpad ou USLD (soit 65% d’entre eux, +7 points), 15 724 personnels de ces établissements (soit 25,1 % d’entre eux, +4,1 points) et enfin globalement, 22,8% des plus de 75 ans.