COVID-19 : point épidémiologique en Auvergne-Rhône-Alpes du 11 février 2021

Publié le 12 Février 2021
Mis à jour le 12 février 2021

Points clés

En semaine 05 (du 1er au 7 février 2021), la circulation du SARS-CoV-2 en Auvergne-Rhône-Alpes est en léger recul, tandis que celle des variants plus transmissibles, encore minoritaire, progresse. Les indicateurs de morbidité et de mortalité se stabilisent ou sont en baisse. Toutefois, le niveau de circulation du SARS-CoV-2 et son impact sanitaire restent élevés et militent pour la plus grande vigilance, la région Auvergne-Rhône-Alpes restant parmi les plus touchées après Provence-Alpes-Côte d’Azur, Ile-de-France et Hauts-de-France.

A l’échelle régionale, alors que le taux de dépistage progresse légèrement (+5%), le nombre de personnes nouvellement infectées baisse encore de 4% en semaine 05 et le taux de positivité perd 0,7 point. Le taux d’incidence régional (211/100 000) et le taux de positivité (7,1%) se rapprochent des valeurs moyennes nationales. La baisse du taux d’incidence concerne toutes les classes d’âge et est plus marquée chez les moins de 10 ans. D’après l’enquête Flash#2 du 27 janvier, les résultats encore préliminaires permettent de suspecter des variants dans 14% des cas de COVID-19 diagnostiqués dans la région, en nette progression par rapport à début janvier.

Le nombre de cas rapportés en ESMS a augmenté de façon modérée au niveau régional après deux semaines de baisse. Les actes SOS médecins pour suspicion de COVID-19 sont en très légère baisse (-2%).

En milieu hospitalier, les passages aux urgences (-4%) et le nombre de nouvelles hospitalisations diminuent faiblement (-2%) alors que les admissions en réanimation baissent de 17%. Le taux hebdomadaire d’hospitalisation régional reste à un niveau toujours très élevé et encore un peu supérieur au taux national, alors que le taux hebdomadaire d’admissions en réanimation est désormais très proche de la moyenne nationale. Le nombre de patients décédés à l’hôpital a baissé de 28% en semaine 05.

Un excès significatif de mortalité toutes causes de niveau modéré est toujours observé en Auvergne-Rhône-Alpes en semaine 03 (estimé à +24%) et en semaine 04.

Au niveau départemental, les taux d’incidence et de positivité sont en baisse dans tous les départements sauf le Rhône, la Savoie et Haute-Savoie où ils évoluent à la marge et s’accompagnent d’une progression du taux de dépistage et d’une baisse du taux de positivité. Les indicateurs de circulation virale sont toujours les plus élevés en Ardèche, dans l’Ain et dans la Drôme. Les taux d’hospitalisation sont en baisse dans tous les départements sauf l’Ardèche, la Drôme, l’Isère et la Haute-Loire. Les plus élevés sont observés en Ardèche, dans l’Allier, en Isère et en Haute-Loire.

Au 9 février, 233 903 personnes avaient été vaccinées contre la COVID-19 (au moins une dose) depuis le début de la campagne de vaccination en Auvergne-Rhône-Alpes (représentant 2,9% de la population totale régionale) dont 49 059 résidents en Ehpad ou USLD (soit 58% d’entre eux), 13 012 personnels de ces établissements (soit 21 % d’entre eux) et enfin globalement, 19% des plus de 75 ans.