COVID-19 : point épidémiologique en Auvergne-Rhône-Alpes du 23 juillet 2020

Publié le 24 Juillet 2020
Mis à jour le 24 juillet 2020

Résumé

En semaine 29 (13 au 19 juillet 2020), les principaux indicateurs de surveillance de la COVID-19 en région ARA sont stables ou en progression modérée tout en restant en deçà des seuils d’alerte .
Près de 300 nouveaux cas ont été confirmés par RT-PCR dans la région en semaine 29 (284 en semaine 28). Les indicateurs de surveillance virologique sont stables par rapport à la semaine précédente. A l’échelle des départements, les taux les plus élevés sont observés en Drôme. Les taux restent élevés mais en légère baisse dans le Rhône. Ces situations départementales sont en lien avec les clusters en cours de suivi dans notre région. Six nouveaux clusters ont été signalés en semaine 29 (comme en semaine 28). Au 22 juillet, 20 clusters d’infection à SARS-CoV-2 sont en cours de suivi. Le R effectif, représentant le nombre moyen de personnes infectées (cas secondaires) par une personne contagieuse (cas index) calculé sur la base des données virologiques (SI-DEP) est significativement supérieur à 1 en ARA comme au niveau national et comme dans 7 autres régions métropolitaines. Les passages aux urgences pour suspicion de COVID-19 continuent leur lente progression alors que les nombres d’hospitalisations pour COVID-19 continuent leur lente diminution.
Si la situation apparaît relativement stable en semaine 29 en région ARA, des indicateurs à l’échelle départementale s’approchent des seuils d’attention et d’autres sont en progression. Ainsi, la situation d’évolution modérée apparaît encore maîtrisable par l’application strict des mesures de prévention par chacun de nous.
Aussi, dans un contexte de congés d’été qui peuvent favoriser les situations à risque de contamination, notamment dans le cadre d’évènements et de regroupements familiaux, amicaux ou festifs, les messages de prévention doivent être rappelés. Les clusters observés récemment dans certaines situations de rassemblement ou lors de cérémonies obligent à la prudence. En l’absence de traitement ou de vaccin, les seules mesures de prévention restent comportementales (hygiène, distance, port du masque …). Il est important de rappeler la responsabilité individuelle de chacun et de s’inscrire collectivement dans une logique de réduction des risques et de protection des personnes les plus vulnérables, en particulier lors des regroupements.