Surveillance sanitaire aux Antilles - Point épidémiologique spécial ouragans Irma et Maria du 10 octobre 2017.

Publié le 13 Octobre 2017
Mis à jour le 20 juin 2019

Synthèse épidémiologique

A Saint-Martin, l'activité aux urgences du CH Fleming et des dispensaires est en diminution par rapport à la semaine précédente (70 passages/jour au CH et 45 passages/jour dans les dispensaires ). Les consultations pour pathologies somatiques traumatologiques sont stables par rapport à la semaine précédente avec deux consultations sur dix sur l'ensemble de l'île. Les syndromes digestifs restent minoritaires sans signe de gravité. Les troubles psychologiques représentent 4% de l'ensemble des consultations toutes structures confondues depuis IRMA.

A Saint-Barthélemy, l'activité est stable avec une vingtaine de passages observés quotidiennement. Au cours de la semaine dernière, les consultations traumatologiques somatiques représentaient près de la moitié de l'ensemble des consultations, nombre en augmentation à ce qui était observé la semaine précédente. Les syndromes digestifs infectieux restent minoritaires. Aucun événement sanitaire d'importance n'a été signalé. Il n'y aucun élément d'alerte sanitaire à ce stade.

En Guadeloupe, aucune épidémie ne sévit actuellement. Une augmentation du nombre de passages aux urgences pour suspicion de leptospirose a été observée dans les établissements hospitaliers. Celle-ci est attendue compte tenu de la recrudescence saisonnière de cette maladie.

En Martinique, aucune épidémie ne sévit actuellement. Aucune augmentation des indicateurs épidémiologiques surveillés en routine n'a été enregistré depuis le passage de MARIA sur la Martinique.Un potentiel impact sanitaire différé dans le temps est à surveiller.

Le bilan médico-psychologique est en cours de recueil et de consolidation. A ce jour, les informations disponibles montrent une activité importante des équipes CUMP : 275 appels traités et 884 interventions sur le terrain.

Année de publication : 13/10/2017