Description des épidémies de grippe A(H1N1)2009 dans les territoires français ultramarins des Amériques : Martinique, Guadeloupe, Guyane et îles du Nord (Saint-Barthélemy et Saint-Martin), avril 2009 à janvier 2010.

Publié le 29 Juin 2010
Mis à jour le 10 septembre 2019

Territoires français les plus proches des zones initialement touchées par la pandémie liée au virus A(H1N1)2009, les régions de Guadeloupe, Guyane et Martinique et les collectivités de Saint-Martin et Saint-Barthélemy ont dû mettre en place très rapidement un dispositif épidémiologique adapté pour surveiller l'émergence de cette nouvelle grippe. Après une phase de confinement basée sur la détection et la gestion individuelle des cas, une surveillance a été mise en place en population générale, essentiellement basée sur les données des réseaux de médecins sentinelles et les confirmations virologiques. Les nformations disponibles étant différentes sur les différents territoires, estimation du nombre de cas dû au virus A(H1N1)2009 a été faite en utilisant deux méthodes distinctes. Les cinq territoires ont subi une épidémie liée au virus A(H1N1)2009 tout comme l'ensemble des pays de la zone Caraïbe. Cette épidémie s'est installée entre début août et mi-septembre 2009 dans quatre territoires, le dernier, Saint-Barthélemy, n'ayant été touché qu'en fin d'année. Les estimations des taux d'attaque, toujours inférieures à 8 % quels que soient le territoire et la méthode d'estimation utilisée, obligent à considérer la survenue d'une nouvelle vague épidémique comme possible, d'autant plus que le taux de personnes vaccinées est très faible dans ces territoires.(R.A.)

Auteur : Blateau A, Ardillon V, Barrau M, Carvalho L, Cassadou S, Chappert JL, Flamand C, Larrieu S, Ledrans M, Rosine J, Quenel P
Bulletin Epidémiologique Hebdomadaire, 2010, n°. 24-25-26, p. 278-82