Epidémiologiste, chargé de projet sur les infections d’origine alimentaire, vectorielle, et des zoonoses

Référence du poste : DMI-CDD-2020-07 (renfort COVID-19)

Publié le 22 juin 2020
Cette offre vous intéresse ?

Nous rejoindre

Vous avez envie de faire carrière au sein d'un organisme public qui a pour mission de  protéger efficacement la santé des populations ? Rejoignez-nous.

Présentation de l'agenceAfficherMasquer

Santé publique France est l’agence nationale de santé publique française. Etablissement public de l’Etat sous tutelle du ministre chargé de la santé créé par l’ordonnance 2016-246 du 15 avril 2016, elle intervient au service de la santé des populations. Agence scientifique et d’expertise du champ sanitaire, elle a pour missions :

  1. L'observation épidémiologique et la surveillance de l'état de santé des populations ;
  2. La veille sur les risques sanitaires menaçant les populations ;
  3. La promotion de la santé et la réduction des risques pour la santé ;
  4. Le développement de la prévention et de l'éducation pour la santé ;
  5. La préparation et la réponse aux menaces, alertes et crises sanitaires ;
  6. Le lancement de l'alerte sanitaire.

L’agence est organisée autour de directions scientifiques et transversales et de directions assurant le support et le soutien à l’activité.
Son programme de travail, arrêté par son Conseil d’administration, s’articule autour de cinq axes prioritaires : les déterminants de santé, les populations, les pathologies, les interventions et les territoires, et les infrastructures.

AffectationAfficherMasquer

La Direction des Maladies Infectieuses (DMI) de Santé publique France coordonne la surveillance nationale des maladies infectieuses et l’alerte dans ce domaine. Elle réalise ou participe à des études épidémiologiques descriptives ou analytiques, des projets d’analyse de risque ou de modélisation de la dynamique de la transmission des maladies infectieuses.

L’unité EAZ assure la surveillance nationale des infections entériques, d’origine alimentaire, à transmission vectorielle, et des zoonoses. Elle définit et met en place des systèmes de surveillance, les anime et les coordonne (déclaration obligatoire, réseaux de cliniciens hospitaliers, réseaux de laboratoires d’analyse biomédicales, systèmes sentinelles, etc.) Elle coordonne et assure un appui méthodologique aux cellules en région pour la surveillance et l’investigation d’alertes et d’épidémies. L’unité coordonne ou participe à des activités d’expertise et des études épidémiologiques nationales. Afin d’assurer une continuité de réponse, l’unité est organisé avec des épidémiologistes positionnés en 1er, 2ème ou 3ème ligne sur une cinquantaine de thématiques différentes. Les travaux se font en lien étroite avec des partenaires multidisciplinaire comme les Centres nationaux de référence (CNR), la Direction générale de la santé (DGS), la Direction générale de l’Alimentation (DGAL), et l’Agence national de la sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses), et la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF). L’unité EAZ contribue à la réponse spécifique apportée dans le cadre du Covid-19, en particulier la veille et la surveillance, et la mise en place d’études de recherche opérationnelle.

Description du posteAfficherMasquer

Missions

L’épidémiologiste, placé sous la responsabilité du responsable de l’unité, contribuera à l’ensemble des travaux de l’unité sur les infections d’origine alimentaire, et en relation étroite avec les autres épidémiologistes du département et de l’agence, sur la réponse spécifique apportée dans le cadre du Covid-19. La personne recrutée travaillera en priorité sur la surveillance, l’alerte et les investigations de clusters et foyers épidémiques.

Activités

Covid-19

  • Contribution à la surveillance des infections Sars-Cov2
  • Contribution au traitement des signaux sanitaires (réception, validation, investigation)
  • Contribution à l’élaboration des conduites à tenir et suivi des mesures de contact tracing
  • Contribution à des études de recherche opérationnelle : enquête de séroprévalence, étude des facteurs de risque de transmission, etc
  • Contribution à la rédaction de rapports et d’articles.

Infections d’origine alimentaire

  • Animation et gestion des bases de données des systèmes de surveillance en lien avec les CNR, (hépatite A, listériose, toxi-infections alimentaires collectives (TIAC), syndromes hémolytiques et urémiques, Salmonellose, botulisme, ..) ;
  • Contrôle de qualité des données, maintien à jour des bases (nettoyage et recodages spécifiques) pour les besoins d’une surveillance réactive ;
  • Conduite d’analyses des données de surveillance et production de bilans, rapports, mises à jour du site web ;
  • Investigation de clusters de cas et des foyers épidémique en lien étroite avec les Cellules régionales de Santé publique France

La personne recrutée participera aux astreintes de Santé publique France et contribuera à toute action entrant dans les missions de l’agence si cela s’avère nécessaire en situation d’alerte ou de crise, dans la limite de ses compétences.