Chargé(e) de projet scientifique et d’expertise à l’unité surveillance des pathologies en lien avec l’environnement et le travail

Référence du poste : DSET-CDD-2021-02

Publié le 17 juin 2021
Cette offre vous intéresse ?

Nous rejoindre

Vous avez envie de faire carrière au sein d'un organisme public qui a pour mission de  protéger efficacement la santé des populations ? Rejoignez-nous.

Présentation de l'agenceAfficherMasquer

Santé publique France est l’agence nationale de santé publique française. Etablissement public de l’Etat sous tutelle du ministre chargé de la santé créé par l’ordonnance 2016-246 du 15 avril 2016, elle intervient au service de la santé des populations. Agence scientifique et d’expertise du champ sanitaire, elle a pour missions :

  1. L'observation épidémiologique et la surveillance de l'état de santé des populations ;
  2. La veille sur les risques sanitaires menaçant les populations ;
  3. La promotion de la santé et la réduction des risques pour la santé ;
  4. Le développement de la prévention et de l'éducation pour la santé ;
  5. La préparation et la réponse aux menaces, alertes et crises sanitaires ;
  6. Le lancement de l'alerte sanitaire.

L’agence est organisée autour de directions scientifiques et transversales et de directions assurant le support et le soutien à l’activité.
Son programme de travail, arrêté par son Conseil d’administration, s’articule autour de cinq axes prioritaires : les déterminants de santé, les populations, les pathologies, les interventions et les territoires, et les infrastructures.

AffectationAfficherMasquer

Direction Santé Environnement Travail
Unité Surveillance des pathologies en lien avec l’environnement et le travail

Description du posteAfficherMasquer

Missions

La crise sanitaire et économique actuelle, en lien avec la pandémie de Covid-19, impacte considérablement l’environnement et la vie professionnelle de la population. En particulier, les mesures de gestion mises en œuvre pour freiner la propagation de l’épidémie ont eu pour conséquence de modifier de manière drastique et pour un nombre important de travailleurs les conditions de travail, engendrant des impacts potentiels sur la santé des travailleurs.

Le chargé de projet, placé au sein de l’unité « Surveillance des pathologies en lien avec l’environnement et le travail », aura pour missions premières d’étudier l’impact des conditions et organisation de travail, et notamment les conséquences de la crise actuelle, sur la santé mentale et physique des travailleurs. En étroite collaboration avec le responsable d’unité et les personnes en charge de la surveillance des pathologies en lien avec l’environnement et le travail, le chargé de projet prendra en charge les travaux visant à estimer l’impact des conditions de travail et notamment les facteurs de risque psychosociaux (télétravail, numérisation du travail, charge et pression de travail, intérim) sur certaines pathologies des travailleurs (la santé mentale, les addictions, les troubles musculosquelettiques ou encore les maladies cardio-vasculaires, …).

Ces travaux, d’une importance majeure pour estimer l’impact de la crise sanitaire et économique actuelle, s’inscrivent également dans les grandes orientations du Plan Santé Travail visant à améliorer la qualité de vie aux travail. Ces travaux devront permettre d’anticiper les organisations de travail post-crises sanitaires et nourriront les réflexions permettant une amélioration de la QVCT des travailleurs.

Activités

Sous l’autorité du responsable d’unité, le chargé de projet devra en collaboration étroite avec les agents de l’unité :

  • Dresser un état des lieux des connaissances de l’impact de la qualité de vie au travail et des conditions de travail et notamment de la crise actuelle, sur la santé mentale, les addictions, les troubles musculosquelettiques et les maladies cardio-vasculaires des travailleurs. En s’appuyant sur les travaux de l’agence mais également sur une revue de la littérature :
    • Identifier les pathologies les plus impactées par les conditions de travail et les évolutions actuelles de l’organisation du travail ;
    • Identifier les secteurs d’activité et professions les plus à risque ;
    • Caractériser les déterminants et facteurs de risque psychosociaux associés ;
  • Synthétiser les résultats et définir puis déployer le cas échéant, de nouvelles modalités de surveillance visant à améliorer la qualité de vie au travail et le maintien en emploi, en lien avec les partenaires externes et les équipes de recherche ;
  • S’articuler avec les acteurs de la prévention en santé-travail afin de contribuer à l’amélioration de la qualité de vie au travail mais également auprès des pouvoirs publics (DGT, DGS) afin d’orienter les mesures de gestion.

S’agissant des missions générales de Santé publique France, de la direction et de l’unité, le chargé de projet :

  • Assiste aux réunions d’unité, aux revues de direction et à des groupes de travail transversaux
  • Apporte un appui à la réception et à l’orientation des signalements et sollicitations arrivant à la direction
  • Contribue à d’autres projets en tant que de besoin
  • Apporte un appui sur tout sujet entrant dans les missions de Santé publique France si cela s’avère nécessaire en situation d’urgence
  • Représente Santé publique France dans certaines instances (groupes de travail, conseils scientifiques et comités de pilotage)