Santé mentale et travail, de la connaissance à la surveillance.

Publié le 9 Juin 2009
Mis à jour le 10 septembre 2019

Les problèmes de santé mentale en lien avec l'activité professionnelle sont actuellement régulièrement évoqués, et la survenue d'événements comme des suicides sur les lieux de travail leur ont donné une forte visibilité. La prise en compte de ces problèmes, à la fois par de nombreuses entreprises et les pouvoirs publics, illustre l'importance sociétale de cette question. Dans un objectif de surveillance de ces risques professionnels, cet article fait un point rapide sur la littérature épidémiologique et les données disponibles en France pour aborder cette question. La littérature épidémiologique dispose aujourd'hui d'un important corpus d'études, méthodologiquement rigoureuses, permettant de considérer qu'il existe des liens entre des expositions professionnelles psychosociales et une altération de la santé mentale. De plus, bon nombre d'auteurs s'accordent sur la nature causale de ces liens. Les troubles dépressifs (des symptômes à l'épisode dépressif caractérisé) sont de loin les plus étudiés. En France, des données sont d'ores et déjà disponibles pour permettre un premier diagnostic de ce phénomène et décrire les problèmes de santé mentale dans des populations de travailleurs selon leur activité professionnelle. Ces données peuvent permettre d'identifier certaines catégories professionnelles ou secteurs d'activité plus particulièrement fragilisés. Il s'agit d'une première étape dans une démarche globale de santé publique. Des actions de prévention primaire ou secondaire devraient pouvoir être recommandées et mises en place par les instances compétentes aussi bien au niveau institutionnel que sur le terrain. (R.A.)

Auteur : Cohidon C, Imbernon E
Bulletin Epidémiologique Hebdomadaire, 2009, n°. 25-26, p. 259-61