Réseau expérimental de surveillance épidémiologique des troubles musculo-squelettiques dans les Pays de la Loire. Surveillance en entreprises en 2002

Publié le 1 Mai 2005
Mis à jour le 10 septembre 2019

Les troubles musculo-squelettiques (TMS) représentent un problème majeur de santé au travail dans les pays industrialisés. En 2002 en France, 21 126 cas de TMS ont été reconnus au titre du tableau 57 des maladies professionnelles, ce qui représente 67 % des maladies professionnelles indemnisées. Le coût humain des TMS est considérable (douleurs et gênes dans le travail et la vie quotidienne, séquelles fonctionnelles parfois irréversibles, risque de perte d'emploi, arrêts de travail prolongés) et leur impact sur la performance des entreprises est également important. A l'instigation de l'Institut de veille sanitaire, un réseau expérimental de surveillance épidémiologique des TMS a été mis en place en 2002 pour une période de trois ans dans la région des Pays de la Loire. Les principaux objectifs de ce réseau sont de décrire la fréquence des TMS et de leurs principaux facteurs de risque professionnels. Ceci répond aux priorités de l'Agence européenne pour la sécurité et la santé au travail et facilitera l'orientation et le suivi des actions de prévention des TMS d'origine professionnelle. Ce document décrit la méthodologie générale du volet relatif à la surveillance épidémiologique des TMS dans les entreprises des Pays de la Loire et rapporte les résultats observés au cours de l'année 2002, première année de mise en oeuvre du réseau. (R.A.)

Auteur : Roquelaure Y, Ha C, Sauteron M
Année de publication : 2005
Pages : 96 p.