Travailleurs salariés et non salariés en France entre 2007 et 2015 : description des populations et identification de différences d'exposition professionnelle

Publié le 2 Février 2021
Mis à jour le 19 mars 2021

Objectif - Cette étude décrit l'évolution entre 2007 et 2015 des populations de salariés et non-salariés en France et leurs différences d'exposition aux poussières de farine, de céréales et au formaldéhyde. Méthodes - Les données des recensements de la population de 2007, 2011 et 2015 ont été croisées avec trois matrices emplois-expositions du programme Matgéné qui concernent les poussières de farine, de céréales et le formaldéhyde. L'évolution de la répartition des travailleurs ainsi que les proportions d'exposés aux trois nuisances ont été étudiées selon leur statut (salarié vs non-salarié), le sexe et le secteur d'activité. Résultats - Entre 2007 et 2015, la population des salariés est restée stable alors que celle des non-salariés a augmenté de 10,7%. Les secteurs d'activité avec la plus forte augmentation étaient le secteur de l'action sociale chez les salariés et le secteur des activités pour la santé humaine chez les non-salariés. En 2015, la proportion d'exposés était plus élevée chez les non-salariés que chez les salariés pour les trois nuisances étudiées (farine : 1,5% vs 1,0% ; céréales : 3,0% vs 0,1% ; formaldéhyde : 1,3% vs 0,2%). Conclusion - Cette étude met en évidence des différences d'exposition selon le statut du travailleur et montre que la population non salariée, qui est en progression en France sur la dernière décennie, est proportionnellement plus exposée que la population salariée. Ces résultats peuvent aider à orienter la prévention en ciblant les secteurs et les expositions professionnelles encore préoccupants, notamment pour la population non salariée non suivie par la médecine du travail.

Auteur : Fels Audrey, Houot Marie, Garras Loïc, Delabre Laurène, Pilorget Corinne
Bulletin épidémiologique hebdomadaire, 2021, n°. 2, p. 22-31