Surveillance des maladies à caractère professionnel par un réseau de médecins du travail en France

Publié le 26 Août 2008
Mis à jour le 10 septembre 2019

Introduction - Le système français de santé au travail est largement développé, mais l'impact des déterminants professionnels sur la santé est encore mal connu. Méthode - L'Institut de veille sanitaire, en collaboration avec l'Inspection médicale du travail, s'est appuyé sur un dispositif législatif pour mettre en place un programme de surveillance des maladies à caractère professionnel (MCP) signalées par un réseau des médecins du travail qui surveillent l'ensemble des salariés en activité. Ce programme était opérationnel dans sept régions en 2007. Résultats - Les résultats pour les quatre régions ayant participé au programme en 2006 sont présentés. La prévalence des MCP est de 5,4 %. Les principales pathologies sont les pathologies de l'appareil locomoteur (59 %) et la souffrance psychique (21,5 %). Les prévalences les plus élevées sont observées dans les secteurs industriel et financier (7,1 %). Les MCP sont signalées dans 80 % des cas chez les ouvriers. La prévalence de la souffrance psychique chez les ouvriers (0,6 %) est faible comparée aux autres catégories professionnelles (entre 1,8 et 2,1 %). Conclusion - Ce programme est amené à être élargi à d'autres régions volontaires. Ces résultats sur l'altération de la santé liée au travail constituent des outils d'observation, d'aide à la décision et d'information d'une importance majeure. (R.A.)

Auteur : Valenty M, Chevalier A, Homere J, Le Naour C, Mevel M, Touranchet A, Imbernon E
Bulletin Epidémiologique Hebdomadaire, 2008, n°. 32, p. 281-4