Surveillance de la santé au travail : exemple de la « Quinzaine Maladie à Caractère Professionnel (MCP) » en Midi-Pyrénées, France, novembre 2006

Publié le 26 Août 2008
Mis à jour le 10 septembre 2019

Introduction - Le programme national de surveillance des maladies à maladies à caractère professionnel (MCP) a été décliné en Midi-Pyrénées en 2006 afin d'y estimer la fréquence des MCP par sexe, âge, profession et secteur d'activité. Méthode - Ce programme reposait sur un réseau sentinelle de médecins du travail volontaires qui ont signalé à l'Inspection médicale régionale du travail pendant deux semaines consécutives tous les cas de MCP observés. Les caractéristiques socioprofessionnelles des salariés ayant bénéficié d'une visite médicale pendant la période et les effectifs annuels attribués des médecins ont également été recueillis. Résultats - En Midi-Pyrénées, les fréquences des atteintes de l'appareil locomoteur et de la souffrance psychique étaient respectivement de 3,7 % et 1,3 % chez les hommes et de 4,8 % et 2,6 % chez les femmes. Les atteintes de l'appareil locomoteur concernaient les ouvriers alors que la souffrance psychique concernait les professions supérieures et intermédiaires. La souffrance psychique était particulièrement importante dans le secteur des activités financières et celle des atteintes de l'appareil locomoteur dans l'industrie, les services aux particuliers chez les femmes et la construction chez les hommes. Discussion-Conclusion - Ce recueil a montré la faisabilité d'un réseau régional de médecins du travail sentinelles pour la surveillance des MCP. L'objectif de ce programme s'inscrit parfaitement dans le programme de la Conférence régionale de santé. (R.A.)

Auteur : Riviere S, Cadeac Birman H, Chevalier A, Valenty M
Bulletin Epidémiologique Hebdomadaire, 2008, n°. 32, p. 285-8