Toxi-infections alimentaires collectives à Bacillus cereus : bilan de la caractérisation des souches de 2006 à 2010. Numéro thématique. Risques microbiologiques alimentaires dans les produits d'origine animale : surveillance et évaluation

Publié le 9 Mai 2012
Mis à jour le 5 juillet 2019

Devant le nombre croissant de toxi-infections alimentaires collectives (Tiac) associées à Bacillus cereus, une caractérisation phénotypique et génotypique des isolats provenant d'aliments suspectés a été réalisée et analysée, en lien avec les signes cliniques des cas déclarés. Entre 2006 et 2010, 55 foyers déclarés ont été enquêtés. La combinaison des différents marqueurs recherchés (hémolysine, amidon, production de toxines Nhe et Hbl, détection des gènes ces, cspA, cyt K1 et cyt K2), a permis de classer les 279 isolats analysés en 19 profils différents. Certains de ces profils ont pu être associés à l'un des sept groupes phylogénétiques précédemment décrits chez B. cereus sensu lato. L'ensemble de ces résultats a confirmé i) le potentiel diarrhéique ou émétique de la plupart des souches, ii) l'implication des groupes III et IV, V ou II dans les foyers de Tiac alors que les souches du groupe VI ne semblent pas pathogènes, iii) l'émergence de souches du groupe VII particulièrement virulentes. Cette étude souligne l'intérêt de la caractérisation des souches en lien avec les informations épidémiologiques disponibles, afin d'améliorer la surveillance des Tiac à Bacillus cereus. (R.A.)

Auteur : Cadel Six S, De Buyser ML, Vignaud ML, Dao TT, Messio S, Pairaud S, Hennekinne JA, Pihier N, Brisabois A
Bulletin Epidémiologique Hebdomadaire, 2012, n°. HS, p. 45-9