Toxi-infection alimentaire collective ou phénomène psychogénique ?

Publié le 13 Février 2001
Mis à jour le 11 septembre 2019

Le 11 février 2000, un médecin du service de promotion de la santé en faveur des élèves (médecin scolaire) signalait à la Direction Départementale des Affaires Sanitaires et Sociale du Pas-de-Calais une suspicion de toxi-infection alimentaire collective (TIAC) dans un lycée professionnel. Cet établissement scolaire comporte 239 élèves répartis en 12 classes. Cent sept élèves y sont demi-pensionnaires (78 filles et 29 garçons) et déjeunent en deux services successifs à 11h45 et 13h. Le restaurant du lycée ne dessert pas d'autre collectivité. Le 7 février, sept élèves fréquentant ce restaurant avaient présenté une symptomatologie de "type allergique", face à laquelle le médecin de santé scolaire évoquait une intoxication histaminique. Le 8 et le 9 février, cinq autres élèves présentaient des symptômes similaires. Les résultats des enquêtes (descriptive et cas-témoin) qui ont été conduites, avant le départ des élèves en vacances, afin de déterminer l'origine du phénomène et de proposer des mesures correctives et préventives, sont présentés dans cet article.

Auteur : Molinie F, Grivillers P, Bailly C, Ilef D
Bulletin Epidémiologique Hebdomadaire, 2001, n°. 7, p. 29-31