Investigation de deux foyers de toxi-infections alimentaires collectives liés à la consommation de coquillages en Loire-Atlantique, France, 2010

Publié le 5 Octobre 2010
Mis à jour le 5 juillet 2019

Introduction - Deux toxi-infections alimentaires collectives (Tiac) ont été signalées parmi les personnels d'une même société à l'issue de séminaires organisés dans deux stations balnéaires de Loire-Atlantique entre le 26 et le 29 janvier 2010. Méthodes - Une étude rétrospective des deux cohortes constituées des participants aux séminaires a été réalisée (n = 69). Des recherches virales ont été effectuées sur des échantillons de selles des malades, des coquillages suspectés d'être à l'origine de la contamination et dans l'environnement d'établissements conchylicoles. Résultats - Trente-sept (37) cas de gastro-entérite ont été recensés. Les investigations ont permis d'identifier deux foyers distincts attribués à des consommations de coquillages. La symptomatologie et la durée médiane d'incubation étaient cohérentes avec la détection de norovirus à la fois dans les selles des malades et dans des échantillons d'huîtres et moules représentatifs des consommations alimentaires. Conclusion - La diversité des souches virales cliniques plaidait pour des foyers à norovirus attribuables à des consommations de coquillages. Le premier épisode attribué à la consommation d'huîtres s'inscrivait dans un regroupement de 4 Tiac ayant motivé des mesures de retrait et d'interdiction de la pêche sur une zone ostréicole du Morbihan. Ces foyers rappellent l'intérêt d'associer des recherches virales aux coprocultures pour l'investigation des Tiac liées à des consommations de coquillage. (R.A.)

Auteur : Guillois Becel Y, Esvan M, Belichon S, Burel O, Le Saux JC, Loury P, Balay K, Le Guyader S, Tillaut H, Jourdan Da Silva N
Bulletin Epidémiologique Hebdomadaire, 2010, n°. 37, p. 390-2