Surveillance du syndrome hémolytique et urémique chez les enfants de 15 ans et moins en France, 1996-2007

Publié le 7 Avril 2009
Mis à jour le 10 septembre 2019

Introduction - La surveillance du syndrome hémolytique et urémique (SHU) chez des enfants de 15 ans et moins, mise en place en 1996, permet de suivre les tendances spatio-temporelles du SHU, de connaître les caractéristiques épidémiologiques des cas et de détecter les cas groupés. Matériel-méthodes - La surveillance repose sur un réseau permanent de néphrologues pédiatres volontaires de 31 centres hospitaliers. Les cas de SHU sont identifiés selon des critères cliniques et notifiés à l'Institut de veille sanitaire à l'aide d'une fiche qui recueille des informations cliniques, microbiologiques et épidémiologiques. Résultats - Entre 1996 et 2007, l'incidence moyenne annuelle de SHU était de 0,8/105 enfants de 15 ans et moins et de 2,3/105 enfants de moins de 3 ans. Une infection à Escherichia coli producteur de Shiga-toxines (STEC) a été identifiée chez 66 % des patients et le sérogroupe STEC O157 était prédominant (81 %). Deux épidémies communautaires de STEC ont été identifiées par le système de surveillance du SHU en 2005. Discussion - Les données de surveillance du SHU pédiatrique en France confirment son statut de maladie rare et confirment les caractéristiques épidémiologiques des SHU décrites dans la littérature. La capacité du système à détecter des cas groupés a été mise en évidence à plusieurs reprises depuis 1996. (R.A.)

Auteur : King L, Espie E, Haeghebaert S, Grimont F, Mariani Kurkdjian P, Filliol Toutain I, Bingen E, Weill FX, Loirat C, de Valk H, Vaillant V
Bulletin Epidémiologique Hebdomadaire, 2009, n°. 14, p. 125-9