Epidémie de salmonellose à Salmonella enterica sérotype 4,5,12 :i- en milieu scolaire associée à la consommation de steak haché importé : une étude de cohorte rétrospective. Poitiers, France, octobre 2010

Publié le 1 Septembre 2011
Mis à jour le 10 septembre 2019

Introduction. En octobre 2010, une toxi-infection alimentaire affectant des élèves de plusieurs collèges de Poitiers était signalée. L'investigation environnementale conduite a permis d'identifier l'agent étiologique, une salmonelle, ainsi que l'origine de la contamination, du steak haché surgelé. Une enquête complémentaire a été menée afin de décrire et mesurer l'ampleur de l'épidémie de salmonellose ainsi que les caractéristiques des cas survenus en milieu scolaire. Méthodes. Une étude de cohorte rétrospective a été réalisée à l'aide d'un auto-questionnaire sur l'ensemble des personnes fréquentant un des quatre établissements scolaires destinataires d'un lot de steaks hachés surgelés incriminés et ayant signalé au moins un malade. L'ensemble des souches de salmonelles identifiées par les laboratoires à Poitiers ont été analysées par le Centre national de référence pour une confirmation de sérotypage. Résultats. Le taux de participation à l'enquête était de 86 %. L'enquête a recensé 558 cas en milieu scolaire dont 25 avec confirmation biologique ; 4 cas ont été identifiés uniquement sur base d'analyse microbiologique. Trente et un cas ont été hospitalisés plus de 24 heures et aucun cas n'est décédé. Les adultes étaient moins à risque que les adolescents. Le sérotype de la salmonellose identifié était la souche 4,5,12 :i. Le taux d'attaque global était élevé (35 %) et variait significativement entre les établissements scolaires (extrêmes : 17 % à 47 %). L'incubation médiane (34 heures) était la plus courte dans le collège avec le taux d'attaque le plus élevé. Conclusion. La contamination de steaks hachés surgelés a été à l'origine d'une épidémie de grande ampleur de salmonellose à Salmonella enterica en milieu scolaire. C'est la première fois que le sérotype 4,5,12 :i a été à l'origine d'une toxi-infection alimentaire diffuse et déclarée, en France. L'identification et le retrait rapide du lot incriminé ont probablement contribué à limiter l'étendue de l'épidémie. (R.A.)

Auteur : Raguenaud ME, Germonneau P, Delmas G
Année de publication : 2011
Pages : 20 p.