Cas groupés de fièvre typhoïde liés à un établissement de restauration à Paris, 2003

Publié le 18 Mai 2004
Mis à jour le 5 juillet 2019

En France, comme dans les autres pays industrialisés, l'incidence annuelle de la fièvre typhoïde est devenue très faible (0,15/100 000 en France métropolitaine) ; en moyenne, 80 cas de fièvre typhoïde sont notifiés par an dans le cadre de la déclaration obligatoire (DO) et plus de 80 % d'entre eux surviennent au retour d'un séjour en pays endémique de fièvre typhoïde. Au cours du mois d'octobre 2003, 5 cas de fièvre typhoïde sans notion de voyage en pays endémique ont été déclarés chez des résidents d'Île-de-France. Compte tenu de la rareté des infections autochtones à Salmonella enterica sérotype Typhi (S. Typhi) en France, de la survenue groupée des cas dans le temps et géographiquement, une source de contamination commune a été suspectée et une investigation coordonnée par l'Institut de veille sanitaire (InVS) a été mise en oeuvre pour en rechercher l'origine et prendre des mesures de contrôle et de prévention adaptées. (R.A.)

Auteur : Vaillant V, Weill FX, Thiolet JM, Collignon A, Dejour Salamanca D, Bouvet E, Collinet C, Cosson C, Gloaguen C, de Valk H
Bulletin Epidémiologique Hebdomadaire, 2004, n°. 21, p. 85-6