Cas de listériose en lien avec la consommation de produits laitiers bio

Huit personnes atteintes de listériose, infectées par une même souche de Listeria, ont été identifiées par le Centre national de référence des Listeria.

Mis à jour le 17 septembre 2019

Huit personnes atteintes de listériose, infectées par une même souche de Listeria, ont été identifiées par le Centre national de référence (CNR) des Listeria.

Ces personnes ont été malades entre février 2018 et septembre 2019. Cinq résident en Alsace, une en Bourgogne, une en Ile-de-France, et une en Provence-Alpes-Côte d’Azur. Ces personnes sont âgées de 36 à 93 ans, cinq sont des femmes. Deux personnes sont décédées, sans que Santé publique France ne dispose d’éléments permettant d’attribuer ces décès à l’infection par Listeria.

Les investigations menées par Santé publique France ont permis d’identifier que ces personnes avaient consommé des produits laitiers bio dans les semaines précédant leur listériose.

Des analyses réalisées sur des prélèvements alimentaires provenant de la Ferme DURR ont confirmé une contamination de ces produits par des souches de Listeria.

A la suite d’analyses complémentaires réalisées par le CNR, confirmant que ces souches présentaient les mêmes caractéristiques génétiques que celles isolées chez les malades, le lien entre ces malades et la Ferme DURR a pu être fait.

La consommation de produits de la Ferme DURR a secondairement été confirmée par plusieurs malades.

La Ferme DURR (FR 67-055-001 CE), en lien avec les autorités sanitaires, procède depuis le 7 septembre 2019 à un retrait-rappel de produits, étendu le 10 septembre au retrait de la vente et à un rappel de tous ses produits laitiers (yaourts nature et aux fruits, crèmes, fromages blancs et fromages, flans etc.) et produits de négoce (aliments revendus mais non produits sur le site). Toute la production de cet établissement est par ailleurs à l’arrêt jusqu’à nouvel ordre. Ces produits sont commercialisés en vente directe à la Ferme DURR, sur les marchés et en magasins sur tout le territoire français.

Aucun nouveau malade n’a été identifié depuis l’arrêt de la production.

Les autorités sanitaires appellent à la vigilance des consommateurs vis-à-vis des produits commercialisés avant la mesure de retrait.

Le délai entre la consommation des produits et la déclaration des symptômes pouvant aller jusqu’à 2 mois, les personnes qui en auraient consommé et qui présenteraient de la fièvre, isolée ou accompagnée de maux de tête, et des courbatures sont invitées à consulter un médecin en lui signalant cette consommation. En l’absence de symptôme, aucun traitement antibiotique n’est indiqué.