Qualité de l'eau distribuée à Angoulême et incidence des gastro-entérites aiguës, 2002-2007

Publié le 1 Février 2013
Mis à jour le 5 juillet 2019

L'étude turbidité et gastro-entérites vise à établir et caractériser le lien entre le niveau de turbidité d'une eau distribuée et le nombre de cas de gastro-entérites aiguës (GEA) observés sur la zone desservie. Ce volet de l'étude concerne trois communes, appartenant à la communauté de communes d'Angoulême, alimentées en eau par les sources de la Touvre. Cette ressource en eau est considérée comme l'une des plus importantes résurgences karstiques de France. La filière de l'usine de potabilisation comprenait une coagulation sur filtre à sable suivie d'une désinfection par chloration. L'incidence des GEA était obtenue à partir des données de l'Assurance maladie entre 2002 et 2007. La méthode a consisté à régresser, par un modèle additif généralisé, l'incidence des GEA sur les niveaux quotidiens de turbidité de l'eau distribuée. Dans une seconde étape, plusieurs paramètres d'exploitation de l'usine ou facteurs météorologiques ont été testés comme facteurs de risque des GEA. Les résultats ne mettent pas en évidence de lien entre la dégradation de la turbidité de l'eau produite par l'usine de Touvre et l'incidence des GEA sur l'agglomération d'Angoulême. Néanmoins, du fait que nous ayons mis en évidence un lien significatif entre la dégradation de la turbidité de l'eau de la ressource et l'incidence des GEA, nous supposons que certaines modalités techniques du traitement utilisé à Touvre ne nous aient pas permis de montrer une association statistique qui existe probablement. Le débit quotidien produit influence le niveau de risque endémique de GEA. (R.A.)

Auteur : Beaudeau P, Rambaud L, Zeghnoun A, Corso M
Année de publication : 2013
Pages : 36 p.