Epidémie de gastro-entérites aiguës dans un camping, Ardèche, France, août 2008

Publié le 4 Septembre 2012
Mis à jour le 9 septembre 2019

En août 2008, le signalement d'une augmentation de cas de gastro-entérites aiguës (GEA) dans un camping, dont l'approvisionnement en eau potable présentait des anomalies, évoquait une épidémie de GEA d'origine hydrique. Des investigations environnementales et épidémiologiques ont été conduites afin de décrire l'épidémie, d'en préciser l'étiologie et les causes et de préconiser des mesures de contrôle adaptées. Une épidémie de GEA a ainsi été documentée parmi les campeurs d'un camping, en pleine saison touristique. La cohorte rétrospective effectuée (276 sujets) a permis de calculer un taux d'attaque de 42%, selon la définition de cas proposée par l'Organisation mondiale de la santé (OMS), et deux voies de transmission : ingestion d'eau du robinet, avec une relation dose-effet significative (Chi2 de tendance linéaire p=0,00145, et odd ratio ajusté de 3,7 pour une ingestion d'eau du robinet de 6 verres ou plus par jour), et baignade dans la piscine ou la rivière (odd ratio ajusté de 2,0 pour plus d'un bain par jour dans la piscine du camping et/ou la rivière). Les agents pathogènes en cause n'ont pas pu être identifiés, faute d'analyses de selles et d'échantillons d'eaux prélevés en quantité suffisante avant la mise en oeuvre de la désinfection du réseau d'alimentation en eau. Cette épidémie est très probablement d'origine virale, compte tenu des symptômes, de sa durée et du temps de latence. Un puits non déclaré utilisé par le propriétaire du camping a été mis hors service. Cette pratique révèle que l'approvisionnement en eau avec une pression insuffisante est sans doute un problème réel dans certaines zones très touristiques. Cet aspect devrait être pris en compte pour fixer les capacités d'accueil des campings. (R.A.)

Auteur : Galey C, L'Azou M, Duchen C, Beaudeau P
Bulletin Epidémiologique Hebdomadaire, 2012, n°. 33, p. 379-82