La couverture vaccinale en Guyane en 2000. Evolution de la couverture vaccinale des enfants et des adolescents résidant dans la zone littorale entre 1991 et 2000. Couverture vaccinale par le vaccin antiamaril de la population résidant dans la zone littorale. Couverture vaccinale des enfants de 7-8 ans scolarisés dans les communes de l'intérieur

Publié le 1 Mars 2002
Mis à jour le 11 septembre 2019

La croissance démographique rapide, les mouvements de population importants et les difficultés d'accès aux soins constatées en Guyane rendent indispensables l'évaluation régulière de la couverture vaccinale et l'adaptation permanente des stratégies vaccinales. Dans les communes du littoral, une enquête par sondage en grappe, s'inspirant de la méthode établie par l'OMS, a été réalisée du 9 au 20 octobre 2000 dans les tranches d'âge 2-3 ans, 7-8 ans, 12-15 ans pour tous les antigènes du calendrier vaccinal et chez les plus de 15 ans pour la fièvre jaune. Dans les communes de l'intérieur où les effectifs de la population sont trop faibles pour envisager cette approche, une évaluation exhaustive en milieu scolaire a été réalisée auprès des enfants âgés de 7 à 8 ans les semaines suivantes. Les résultats ont été systématiquement comparés à ceux de la dernière enquête réalisée en 1991 afin de mesurer l'évolution de la couverture vaccinale. Dans la zone littorale, une amélioration a été observée uniquement pour la couverture vaccinale à 24 mois par le vaccin anti-amarile qui est passée de 34% à 61% en 10 ans... La couverture vaccinale à 24 mois contre la rougeole, les oreillons et la rubéole se maintient inférieure à 70% depuis 10 ans. La vaccination par 4 injections DTCoq-Polio est retrouvée basse, 1 enfant sur 2 seulement étant correctement vacciné à 24 mois, 61% à 12 ans. La vaccination précoce par le BCG, en constante diminution, est très insuffisante, 10% seulement des enfants étant vaccinés avant 1 mois. Les résultats retrouvés dans toute la région du fleuve Maroni, sont plus mauvais pour l'ensemble des vaccinations. Les couvertures vaccinales à 24 mois varient de 45% à 72% pour le BCG, de 21% à 33% pour 4 doses de coqueluche, de 46% à 61% pour la rougeole et de 3% à 38% pour la fièvre jaune. Dans les communes littorales, un effort important doit être effectué par l'ensemble des partenaires impliqués dans la vaccination des enfants (Centres de vaccination, Centres de PMI, médecins libéraux, hôpitaux, santé scolaire), notamment pour les vaccinations contre la coqueluche, la rougeole, la rubéole et les oreillons. Dans les communes de l'intérieur, des campagnes de rattrapage devraient être organisées et les activités de vaccination de routine renforcées. (R.A.)

Auteur : Chaud P, Blateau A, Cottrelle B, Cardoso T, Levy Bruhl D, Antona D
Année de publication : 2002
Pages : 84 p.