Signalements d'infection nosocomiale suggérant des transmissions d'agents infectieux de soignant à patient, France, 2001-2007. Numéro thématique. Transmission d'agents infectieux des soignants à leurs patients

Publié le 5 Mai 2009
Mis à jour le 5 juillet 2019

Les infections nosocomiales (IN) ne concernent pas seulement les patients mais aussi les professionnels de santé. Cette étude a analysé, parmi les 5 342 signalements d'IN reçus de 2001 à 2007 à l'Institut de veille sanitaire, ceux impliquant potentiellement du personnel soignant. Parmi ces signalements étaient rapportés 48 épisodes de coqueluche (dont 7 pour lesquels le cas index était un membre du personnel), 62 de tuberculose (dont 45 % consécutifs à l'infection d'un personnel soignant), 132 d'infections à streptocoque du groupe A (dont 1 suggérant une transmission postopératoire confirmée par typage moléculaire), 149 de gastro-entérites (dont 13 % impliquant du personnel), 43 de grippe (dont 1 seul avec pour cas index un personnel infirmier), 10 de séroconversion au virus de l'hépatite B (dont un seul cas prouvé de transmission de soignant à patient) et 120 de gale (dont un tiers impliquant du personnel). Ces données du signalement des IN, non exhaustives et incomplètes, suggèrent que la circulation de nombreux pathogènes en milieu de soins expose les patients en premier lieu et, dans une moindre mesure, les soignants. Elles contribuent à faire mieux connaître les circonstances dans lesquelles certaines transmissions peuvent avoir lieu, même si la preuve formelle et documentée d'une transmission de soignant à patient reste rare. Les situations décrites doivent cependant conduire à renforcer la sensibilisation des professionnels aux risques infectieux qu'ils peuvent faire courir à leurs patients. Elles soulignent l'importance de la politique vaccinale chez les professionnels de santé et du respect des précautions standard. (R.A.)

Auteur : Poujol I, Thiolet JM, Coignard B
Bulletin Epidémiologique Hebdomadaire, 2009, n°. 18-19, p. 179-82