Les cas déclarés de tuberculose infection de l'enfant dans les Bouches-du-Rhône en 2003

Publié le 27 Juillet 2004
Mis à jour le 5 juillet 2019

Avec une incidence de 10,3 cas pour 100 000 habitants en 2002, la région Provence-Alpes-Côte d'Azur est la deuxième région française (après l'Île-de-France) par ordre décroissant du taux d'incidence de la tuberculose maladie (TBM). Depuis janvier 2003, les critères de déclaration obligatoire (DO) de la tuberculose incluent la tuberculose infection (TBI) chez l'enfant de moins de 15 ans. Jusqu'alors, chez l'enfant, seule devait être déclarée la tuberculose maladie définie comme " toute tuberculose maladie ayant conduit à la mise en route d'un traitement antituberculeux (au moins trois antituberculeux) " et la primo-infection sans localisation patente (simple virage des tests tuberculiniques) ne devait pas être déclarée. Ces critères ne reflétaient pas de façon précise l'épidémiologie de la tuberculose de l'enfant. En effet, chez l'enfant, la TBM se développe dans les suites immédiates de la TBI et la limite entre ces deux entités est floue et dépend des méthodes diagnostiques utilisées. Or, la surveillance de la tuberculose de l'enfant est primordiale car elle fournit un indicateur sensible de la circulation du bacille tuberculeux dans la population. Cet article décrit les principales caractéristiques épidémiologiques des cas déclarés de TBI de l'enfant de moins de 15 ans dans les Bouches-du-Rhône.

Auteur : Rey F, Rakotomizao J, Charlet F, Collomb J, Azas P
Bulletin Epidémiologique Hebdomadaire, 2004, n°. 35, p. 171-2