Les cas de tuberculose déclarés en France en 2003. Numéro thématique. Le point sur la tuberculose

Publié le 3 Mai 2005
Mis à jour le 5 juillet 2019

La tuberculose est depuis 1964 une maladie devant faire l'objet d'une déclaration obligatoire (DO). Depuis cette date, les données de surveillance montrent une baisse continue de l'incidence au niveau national jusqu'en 1997, avec des taux d'incidence divisés par six en 30 ans (figure 1). Depuis 1997, l'incidence est stable, proche de 10 nouveaux cas pour 100 000 habitants et par an. Toutefois, cette stabilisation de l'incidence observée au niveau national cache en réalité une situation particulièrement dégradée parmi les populations les plus à risque et notamment les migrants en provenance de pays à forte prévalence, pour lesquels l'incidence augmente dans des proportions très importantes depuis 1997, particulièrement en Ile-de-France et à Paris. Afin de mieux décrire la situation épidémiologique et les groupes à risque, les critères de déclaration et les informations recueillies ont été modifiés à partir du 1er janvier 2003 : profession à caractère sanitaire et social, sans domicile fixe (SDF), année d'arrivée en France pour les sujets nés à l'étranger. Par ailleurs, les infections tuberculeuses chez les enfants de moins de 15 ans doivent également être déclarées. Dans ce contexte, cet article fait le point sur la situation épidémiologique de la tuberculose en France en 2003. (R.A.)

Auteur : Che D, Bitar D
Bulletin Epidémiologique Hebdomadaire, 2005, n°. 17-18, p. 66-9