Le Centre de lutte anti-tuberculose de la Seine-Saint-Denis : activité 2013-2015

Publié le 19 December 2017
Mis à jour le 10 septembre 2019

En 2015, la Seine-Saint-Denis avait le taux d'incidence de tuberculose le plus élevé de France métropolitaine avec 24,6 cas/100 000 habitants. Le Centre de lutte anti-tuberculose (Clat) du département de la Seine-Saint-Denis est, depuis 2015, constitué d'une cellule alerte et de trois centres départementaux de prévention santé (CDPS). Les résultats présentés concernent le dépistage des sujets contacts des cas de tuberculose déclarés dans ce département et les dépistages actifs sur la période 2013-2015. Le Clat a atteint ses objectifs de dépistage autour des cas index et l'application généralisée des recommandations de 2013 devrait se traduire par une progression du taux de tuberculoses dépistées chez les sujets contacts (0,94% sur la période). Entre 2013 et 2015, 89 tuberculoses secondaires ont été diagnostiquées autour de 58 cas index et 1 436 infections tuberculeuses latentes ont été retrouvées autour de 576 cas index. La stratégie de dépistage actif en direction des publics les plus à risque de tuberculose semble pertinente, avec des taux de rendement élevés (339/105 dépistages radiographiques). Si les données collectées permettent d'analyser les caractéristiques des cas index, le Clat doit poursuivre l'amélioration du recueil des informations sur les sujets contacts. La création d'une cellule alerte centralisée doit également participer à l'amélioration de la qualité du recueil.

Auteur : Sulli L, Mangin F, Nicoulet I, Matra R, Duhamel A, Marmier M
Bulletin Epidémiologique Hebdomadaire, 2017, n°. 32, p. 676-82