La tuberculose en Polynésie française, 2000-2008. Numéro thématique. Polynésie française : une situation particulière

Publié le 22 December 2009
Mis à jour le 5 juillet 2019

Cet article présente les caractéristiques des cas de tuberculose et de leur prise en charge en Polynésie française (Pf) en 2008, et les compare aux données annuelles depuis 2000. En 2008, les 48 cas de tuberculose enregistrés correspondaient à l'incidence la plus basse jamais enregistrée (18,5/100 000). La majorité des cas se concentre sur l'île de Tahiti et dans les Îles Sous le Vent. Les formes pulmonaires sont les plus fréquentes, représentant près de 80% des cas depuis 2000. Aucune souche multirésistante n'a été identifiée en Pf. La prise en charge initiale des patients tuberculeux est fréquemment ambulatoire (31% en 2008). Le suivi du traitement est supervisé à domicile, le plus souvent par un membre de la famille. Le taux de traitement complété, après une baisse en 2006 et 2007, dépasse de nouveau le seuil de 85%. Les enquêtes autour des cas sont systématiquement réalisées depuis 2000, avec en moyenne 1 cas de tuberculose dépisté pour 100 sujets contacts. Les traitements préventifs, prescrits jusqu'alors seulement aux enfants de moins de 5 ans, sont maintenant indiqués pour les infections latentes dépistées chez les jeunes et les personnes à risque. Le programme de lutte contre la tuberculose en Pf doit également renforcer la coordination des différents secteurs de soins et améliorer les conditions de prise en charge et de suivi. (R.A.)

Auteur : Mallet HP, Pescheux JP, Renou L, Wiegandt A
Bulletin Epidémiologique Hebdomadaire, 2009, n°. 48-49-50, p. 512-5