Fréquence et facteurs de risque de la tuberculose inaugurale de sida en France. Numéro thématique. Actualités de la tuberculose

Publié le 24 Mars 2009
Mis à jour le 5 juillet 2019

Introduction - Cet article présente les caractéristiques sociodémographiques et clinico-biologiques des patients ayant développé une tuberculose inaugurale de sida (pulmonaire ou extra-pulmonaire), ainsi que les facteurs de risque associés à cette pathologie. Méthodes - L'analyse descriptive a porté sur les cas de sida, diagnostiqués en 2006-2007 chez les adultes, notifiés à l'Institut de veille sanitaire au 31 décembre 2007. L'identification des facteurs de risque a été réalisée, par analyse multivariée, sur les cas diagnostiqués entre 1997 et 2007. Résultats - La tuberculose est l'une des pathologies inaugurales de sida les plus fréquentes. Parmi 1 680 adultes chez lesquels un sida a été diagnostiqué en 2006-2007, 20,4 % ont présenté une tuberculose. La fréquence de la tuberculose a fortement augmenté, de 13 % en 1997 à 22 % en 2003, pour se stabiliser ensuite. La fréquence de la tuberculose est plus élevée chez les femmes, les personnes de moins de 30 ans, celles nées à l'étranger (notamment en Afrique subsaharienne et en Amérique dont Haïti) ou domiciliées en Île-de-France, les personnes contaminées par rapports hétérosexuels ou usage de drogues injectables et les personnes dont le nombre de lymphocytes CD4 est supérieur à 200/mm3. En analyse multivariée, les mêmes variables restent associées à la tuberculose. En revanche, le risque de développer une tuberculose est plus important chez les hommes que chez les femmes. Conclusion - Malgré la diffusion des antirétroviraux, la tuberculose reste une pathologie fréquente comme mode d'entrée dans le sida, en particulier chez les personnes originaires de pays à forte prévalence. (R.A.)

Auteur : Lot F, Pinget R, Cazein F, Pillonel J, Leclerc M, Haguy H, Benyelles L, Semaille C
Bulletin Epidémiologique Hebdomadaire, 2009, n°. 12-13, p. 110-3