Les légionelloses survenues en France en 2007. Bilans réguliers de surveillance - Maladies infectieuses

Publié le 22 Juillet 2008
Mis à jour le 10 septembre 2019

Introduction - La surveillance de la légionellose a montré une baisse modérée de l'incidence en 2006 (1 443 cas notifiés). Résultats - En 2007, 1 428 cas ont été notifiés, correspondant à un taux d'incidence de 2,3 pour 100 000 habitants. Ce taux d'incidence était plus élevé chez les hommes ainsi que chez les sujets âgés de 80 ans et plus. L'âge médian des cas était de 61 ans et le sexe ratio homme/femme était de 3,2. La létalité était de 10 % et un ou plusieurs facteurs favorisants avaient été retrouvés chez 70 % des cas. La majorité (93 %) avait été diagnostiquée par un test de détection urinaire et une souche avait été isolée chez 231 cas (16 %). Les souches endémiques représentaient 29 % des souches cliniques isolées. Une exposition à risque lors de la période d'incubation avait été rapportée pour 36 % des cas et plusieurs investigations de cas groupés ont été réalisées. Discussion-Conclusion - Le bilan de la surveillance épidémiologique de la légionellose en 2007 est encourageant avec une stabilisation de l'incidence depuis 2005. Néanmoins il faut continuer à diffuser l'information, s'assurer de l'application des réglementations récentes et développer la recherche afin de générer une réelle diminution de l'incidence dans les années à venir. (R.A.)

Auteur : van Cauteren D, Campese C, Jarraud S, Maine C, Che D
Bulletin Epidémiologique Hebdomadaire, 2008, n°. 30-31, p. 276-80