Surveillance de la grippe saisonnière dans les armées françaises de 2004 à 2008. Système militaire d'observation de la grippe (Smog)

Publié le 15 Septembre 2009
Mis à jour le 10 septembre 2019

Introduction - Cet article dresse le bilan de la surveillance saisonnière de la grippe par le Système militaire d'observation de la grippe (Smog), système intégré aux Groupes régionaux d'observation de la grippe (Grog) au cours des quatre dernières saisons de 2004 à 2008. Méthode - Le Smog est constitué de 30 unités vigies qui adressent chaque semaine des données épidémiologiques identiques à celles recueillies par le réseau des Grog, ainsi que les échantillons prélevés sur les sujets suspects de grippe. Résultats - Selon les données du Smog, les trois dernières épidémies de grippe étaient modérées, contrairement à l'épidémie de 2004-2005, plus importante. Les données virologiques faisaient état de 133 virus grippaux isolés sur les quatre saisons. Le virus A représentait 86% des cas de grippe en 2004-2005 et 92% en 2006-2007. Durant la saison 2005-2006, le virus B a majoritairement circulé (72% des échantillons). La saison 2007-2008 était caractérisée par une co-circulation des virus A (55%) et B (45%). Conclusion - Les données du Smog étaient compatibles avec celles des Grog. Le Smog semble très bien intégré au système de surveillance nationale. (R.A.)

Auteur : Mayet A, Ligier C, Nivoix P, Berger F, Lagathu G, Pommier de Santi V, Duron S, Haus Cheymol R, Verret C, Spiegel A, Decam C, Deparis X, Nicand E, Migliani R
Bulletin Epidémiologique Hebdomadaire, 2009, n°. 34, p. 372-6