En période hivernale, l'évolution des rhinopharyngites infantiles est-elle annonciatrice des épidémies de grippe ?

Publié le 12 Octobre 2010
Mis à jour le 10 septembre 2019

Introduction - La surveillance épidémiologique de maladies transmissibles en France, par la mise en place d'observatoires ou de réseaux de médecins, permet d'étudier à grande échelle la concomitance de certains épisodes épidémiques comme les syndromes grippaux et les rhinopharyngites infantiles. Méthodes - Nous proposons une méthode d'estimation du délai entre l'apparition d'une élévation d'incidence des rhinopharyngites et celle des syndromes grippaux en période hivernale. Les données utilisées sont celles recueillies par l'observatoire Hivern@le-KhiObs® et le réseau Sentinelles® au cours des saisons 2005-2006, 2006-2007 et 2007-2008. Nous avons estimé ces délais en France métropolitaine, aux niveaux global et régional. Résultats - Pour ces trois saisons consécutives, l'élévation d'incidence des rhinopharyngites précédait l'arrivée de l'épidémie de grippe avec un délai compris entre 4 et 10 jours. Conclusion - L'étude de l'évolution de l'incidence des rhinopharyngites pourrait être considérée comme un indicateur complémentaire, confirmant l'arrivée imminente d'une épidémie de grippe. (R.A.)

Auteur : Toubiana L, Pousset M, Messiaen C, Landais P
Bulletin Epidémiologique Hebdomadaire, 2010, n°. 38-39, p. 401-4