Déterminants de l'acceptation individuelle de la vaccination pandémique A(H1N1)2009 en population adulte française.

Publié le 29 Juin 2010
Mis à jour le 9 septembre 2019

Introduction - Nous avons étudié, fin décembre 2009, l'acceptation individuelle de la vaccination pandémique contre le nouveau virus grippal A(H1N1)2009, et les déterminants de cette acceptation dans la population adulte de France métropolitaine. Méthodes - Un échantillon représentatif de la population métropolitaine de 18 à 64 ans a été interrogé sur Internet mi-novembre 2009 (n = 2 253) et réinterrogé après le pic pandémique. L'acceptation de la vaccination pandémique a été définie par le statut vaccinal et l'intention de se faire vacciner. Une régression logistique multinomiale a été réalisée avec sélection descendante pas à pas. Résultats - 1 607 (71,3 %) adultes ont participé à la seconde vague d'enquête. Fin décembre 2009, 10,1 % (IC 95 % [8,7-11,7]) sont déjà vaccinés et 11,1 % en ont l'intention. La probabilité d'être vacciné est associée à l'absence de grippe symptomatique, un âge élevé, une vaccination antérieure contre la grippe saisonnière et l'appartenance à un groupe prioritaire. Une minorité (37,1 %) a considéré que la grippe pandémique était grave et une majorité (66,5 %) s'est inquiétée de la sécurité des vaccins. Le niveau d'éducation et l'avis des professionnels de santé sont déterminants dans l'acceptation de la vaccination (p < 0,001). Conclusions - La vaccination pandémique a été refusée par 78,8 % des adultes et vécue comme une mesure de protection individuelle dont les risques excèdent généralement les bénéfices. (R.A.)

Auteur : Schwarzinger M, Flicoteaux R, Cortaredona S, Obadia Y, Moatti JP
Bulletin Epidémiologique Hebdomadaire, 2010, n°. 24-25-26, p. 267-71