Accroître la valeur prédictive des prélèvements pharyngés dans la surveillance virologique de la grippe

Publié le 1 December 2002
Mis à jour le 10 septembre 2019

Selon une étude nationale allemande, la surveillance virologique de la grippe peut être améliorée lorsque les médecins sentinelle n'effectuent des prélèvements pharyngés que sur les malades qui consultent tôt après le début de la maladie (dans les 48 heures) et lorsqu'ils suivent la stricte définition de cas du syndrome grippal. La PCR est recommandée pour détecter les virus grippaux. (R.A.)

Auteur : Leitmeyer K, Buchholz U, Kramer M, Schweiger B
Eurosurveillance, 2002, vol. 7, n°. 12, p. 180-3