Renacoq : surveillance de la coqueluche à l'hôpital en 2002

Publié le 26 Octobre 2004
Mis à jour le 5 juillet 2019

Grâce à une couverture vaccinale élevée et une très bonne efficacité vaccinale, la coqueluche touche les nourrissons trop jeunes pour recevoir le vaccin ou les adolescents et les adultes chez qui la protection acquise après la maladie ou la vaccination a disparu. La maladie reste grave chez le nourrisson, ce qui a motivé en avril 1996 la reprise de la surveillance, arrêtée en 1986, à travers un réseau hospitalier pédiatrique métropolitain. Son objectif est de suivre l'évolution des formes graves de coqueluche de l'enfant et d'estimer l'impact des changements de stratégie vaccinale sur l'épidémiologie de la maladie. Cet article présente les résultats de la surveillance effectuée par ce réseau en 2002. (R.A.)

Auteur : Bonmarin I, Laurent E, Guiso N, Njamkepo E
Bulletin Epidémiologique Hebdomadaire, 2004, n°. 44, p. 211-2