Gestion d'une épidémie de coqueluche touchant des personnels de santé d'une maternité, France, 2006.

Publié le 5 Mai 2009
Mis à jour le 10 septembre 2019

Introduction - Une épidémie de coqueluche en maternité fait craindre la contamination des nouveau-nés. La stratégie et les mesures prises pour l'éviter dans une maternité des Yvelines en juin 2006 sont rapportées. Méthodes - Après la mise en place d'une cellule de crise en contact avec l'Institut de veille sanitaire, la stratégie adoptée a associé un dépistage de cas secondaires ; une identification des patients à risque ; une information et la mise en place d'une permanence pour les patientes exposées ; l'organisation de réunions d'information du personnel ; une prophylaxie au cas par cas des collègues de travail proches des cas avérés, et, surtout, la mise en place immédiate d'une vaccination pour les personnels des services de maternité et de néonatologie. Résultats - L'épidémie a duré trois mois, pendant lesquels 10 cas ont été répertoriés chez le personnel. Parmi les 664 patientes et 109 nouveau-nés exposés, 151 (96 nouveau-nés et 55 patientes) ont reçu un traitement prophylactique. Seule une patiente a développé une coqueluche, mais aucun nouveau-né. Le coût pour l'établissement est estimé à 50 000 euros. Conclusion - Lors d'une crise susceptible de déclencher des conséquences graves chez des nouveau-nés, la réactivité et la coordination des différents acteurs, la communication entre professionnels et l'information vis-à-vis des patients et du personnel sont indispensables. (R.A.)

Auteur : Merrer J, Sctrick L, Bonmarin I
Bulletin Epidémiologique Hebdomadaire, 2009, n°. 18-19, p. 184-7