Épisodes de coqueluche dans les établissements de santé : la situation épidémiologique en France, 2000-2007

Publié le 1 Janvier 2008
Mis à jour le 9 septembre 2019

Cette description des épisodes de coqueluche survenant en établissement de santé et signalés à l'InVS a pour objectif de rappeler la conduite à tenir devant des cas de coqueluche en milieu de soins. Entre 2000 et 2007, 68 épisodes ont été signalés dont 47 (69 %) par un signalement d'infection nosocomiale. Au total, 413 cas étaient recensés dont la moitié confirmés biologiquement. Le nombre d'épisodes signalés chaque année était en augmentation ; 78 % correspondaient à des cas groupés (8 cas en moyenne par épisode), 56 % concernaient exclusivement des personnels soignants et 28 % également des patients. Un épisode durait en moyenne 37 jours et le délai moyen entre le début de l'épisode et la date de signalement était de 47 jours. Pour 84 % des épisodes, une recherche active de cas était mise en place. La proportion importante de cas groupés signalés rappelle que le diagnostic de coqueluche est difficile et que le recours au port du masque est insuffisant chez les tousseurs. La prise en charge d'un épisode de coqueluche a un coût financier et humain non négligeable. La vaccination du personnel, sa sensibilisation au port du masque dès l'apparition des premiers symptômes d'une toux et le signalement sans délai au médecin du travail devraient contribuer à une meilleure maîtrise des cas groupés de coqueluche en établissement de santé.(R.A.)

Auteur : Poujol I, Bonmarin I, Thiolet JM, Coignard B
Hygiènes, 2008, vol. 16, n°. 6, p. 445-9