Chronic bronchitis in the general population: influence of age, gender and socio-economic conditions

Publié le 1 Mars 2012
Mis à jour le 9 septembre 2019

Chronic bronchitis (CB) is an indicator of an increased risk of developing COPD, but its symptoms are often underestimated. Demographic and socio-economic conditions might influence its prevalence, reporting and impact. Data from a large epidemiological survey of the French general population were analyzed to determine the burden of CB, the magnitude of under-diagnosis and the influence of age, gender and socio-economic conditions. Altogether, 9050 participants aged 45 years or more provided complete data. The prevalence of symptoms and diagnosis of CB was 3.5% and 3.4%, respectively. CB was associated with impaired health status and activity and, in women, work loss. Among subjects with symptoms of CB, only 28.6% declared a known diagnosis of respiratory disease. Factors associated with symptoms of CB in multivariate analysis were male gender, active smoking, lower income and occupational category: the highest prevalence was observed in manual workers (5.6%) and self-employed subjects (5.2%). The under-diagnosis of CB was more marked in men and subjects of higher socio-economic categories. These results confirm that CB is markedly under-diagnosed in the general population. Socio-economic conditions influence both its prevalence (higher in low categories) and rate of diagnosis (lower in high categories), which should be considered when elaborating prevention and detection campaigns. Traduction du résumé : La bronchite chronique (CB) est associée à un risque accru de développer une BPCO, mais ses symptômes sont souvent sous-estimés. Les caractéristiques démographiques et socio-économiques sont susceptibles d'influencer sa prévalence, sa déclaration et son impact. Les données issues de l'enquête santé 2003 de l'Insee ont été analysées pour déterminer le poids de la BC, l'ampleur du sous-diagnostic et l'influence des facteurs tels que l'âge, le sexe et les caractéristiques socio-économiques. La population d'étude comportait 9050 participants âgés de 45 ans ou plus. La prévalence des symptômes et le diagnostic de BC étaient de 3,5% et 3,4% respectivement. La BC était associée à une altération de la santé perçue, à des difficultés à mener certaines activités, et chez les femmes, à des interruptions de travail pour raison de santé. Parmi les personnes présentant des symptômes de BC, seules 28,6% avaient un diagnostic connu de maladie respiratoire. Les facteurs associés aux symptômes de BC en analyse multivariée étaient le fait d'être un homme, le tabagisme actif et un niveau socio-économique plus faible. La prévalence de la BC était plus importante parmi les travailleurs manuels (5,6%) et les travailleurs indépendants (5,2%). Le sous-diagnostic de BC était plus marqué chez les hommes et les personnes appartenant aux catégories socio-économiques supérieures. Ces résultats confirment que la BC est nettement sous-diagnostiquée dans la population générale. Les conditions socioéconomiques influencent à la fois sa prévalence (plus élevée dans les catégories inférieures) et le taux de diagnostic (plus faible dans les catégories supérieures). Ces résultats doivent être pris en compte lors de l'élaboration des campagnes de prévention et de dépistage. (Traduction effectuée par la Cellule de valorisation éditoriale de l'InVS).

Auteur : Ferre A, Fuhrman C, Zureik M, Chouaid C, Vergnenegre A, Huchon G, Delmas MC, Roche N
Respiratory medicine, 2012, vol. 106, n°. 3, p. 467-71