Les réadmissions pour asthme en France, 2002-2005

Publié le 1 Janvier 2009
Mis à jour le 10 septembre 2019

Introduction - Les hospitalisations pour asthme sont en grande partie évitables. Cette analyse avait pour objectif de décrire les réadmissions pour asthme. Méthodes - Les séjours enregistrés dans le PMSI, survenus entre 2002 et 2005 en France métropolitaine chez des patients âgés de 2-44 ans et comprenant un diagnostic principal d'asthme ou d'insuffisance respiratoire aiguë associée à un asthme ont été étudiés. Les taux de réadmission à 7 jours et à 1 an ont été estimés par la méthode de Kaplan-Meier. Résultats - Le risque à 1 an de réadmission pour asthme était de 15,0 %. Il variait avec l'âge (plus élevé chez les 2-4 ans et les 35- 44 ans) et le sexe (plus élevé chez les femmes de 10-34 ans) et augmentait avec la durée de l'hospitalisation index. Le risque de réadmission à 7 jours était de 1,1 % et était plus élevé pour les hospitalisations les plus courtes. Conclusion - Les réadmissions pour asthme constituent un indicateur de surveillance de l'asthme pertinent, notamment de sa prise en charge. À l'avenir, la disponibilité d'un nombre croissant d'années consécutives et le chaînage avec l'ensemble des données de remboursement de l'assurance-maladie devraient permettre d'apporter des informations sur l'asthme grave en France.

Auteur : Delmas MC, Marguet C, Raherison C, Nicolau J, Fuhrman C
Revue des maladies respiratoires, 2009, vol. 26, n°. 7, p. 751-8