Évaluation de l'exposition au plomb des enfants résidant autour de la cristallerie de Baccarat (54). Pertinence de la mise en place d'un dépistage du saturnisme infantile

Publié le 1 Avril 2009
Mis à jour le 10 septembre 2019

L'un des objectifs du Plan national santé environnement (2004-2008) est de réduire le nombre de cas de saturnisme, notamment liés à une activité industrielle. Dans ce cadre, l'ensemble des cristalleries lorraines ont dû faire établir un diagnostic de l'état des sols aux environs de leurs installations, afin de déterminer si des populations pouvaient être exposées de manière importante à des sols contaminés au plomb. Pour la cristallerie de Baccarat, les conclusions de ce diagnostic ont été communiquées à la Direction départementale des affaires sanitaires et sociales de Meurthe-et-Moselle qui a ensuite sollicité la Cire (Cellule interrégionale d'épidémiologie) Est afin d'évaluer la pertinence de la mise en place d'un dépistage du saturnisme infantile autour de ce site. L'étude menée par la Cire a permis d'évaluer l'exposition au plomb des enfants résidant autour de la cristallerie de Baccarat à partir des données de concentration en plomb tellurique. La méthodologie utilisée est celle développée par l'Institut de veille sanitaire (guides sur le dépistage du saturnisme infantile autour des sources industrielles de plomb). Les résultats mettent en évidence une plombémie infantile attendue largement inférieure à 100 ug/l. Un dépistage du saturnisme infantile n'a donc pas été préconisé. Cependant, vu les concentrations mesurées en plomb, des recommandations ont été émises : mise en conformité des rejets de la cristallerie, interdiction d'accès ou couverture des parcelles de sol contaminé au plomb au niveau d'une école primaire, rappel des règles d'hygiène pour les personnes cultivant leur potager et sensibilisation des médecins généralistes du secteur.(R.A.)

Auteur : Le Bouard J, Janin C
Année de publication : 2009
Pages : 18 p.