Description des cas de saturnisme de l'enfant survenus en France au cours de l'année 2006. Note technique

Publié le 1 Mai 2008
Mis à jour le 5 juillet 2019

Cette note décrit les cas de saturnisme de l'enfant survenus en 2006. Les données exploitées sont issues du Système national de surveillance des plombémies chez l'enfant qui repose d'une part sur la notification des cas de saturnisme par les Directions départementales des affaires sanitaires et sociales, et d'autre part sur l'enregistrement par les Centres antipoison de chaque plombémie prescrite chez un enfant. En 2006, 437 nouveaux cas de saturnisme ont été enregistrés par ce double système. On constate une amélioration du taux de notification à l'InVS entre 2005 et 2006 : 17% des cas de saturnisme n'ont pas fait l'objet d'une notification par les Ddass à l'InVS en 2006, contre 26% en 2005. Les cas de saturnisme étaient essentiellement domiciliés en Ile-de-France (56%) et dans le Nord-Pas-de-Calais (13%), régions où est concentrée l'activité de dépistage. Le facteur de risque ayant conduit au dépistage des cas est principalement la peinture des habitats anciens. 89% des enfants avaient une plombémie inférieure à 250 "g/L; 9 enfants avaient cependant une plombémie supérieure à 450 "g/L. (R.A.)

Auteur : Lecoffre C, Bretin P
Année de publication : 2008
Pages : 19 p.